Instructeurs 2017

Nous vous proposons cette année 12 instructeurs aux profils variés.

Voici leurs présentations :


 

Dieter Bachmann (CH)

Je pratique l’escrime historique depuis 2002, et je suis instructeur depuis 2010, date à laquelle j’ai fondé un groupe à Wetzikon (Zürich), qui porte maintenant le nom de HADU (hadu.ch). Mon principal intérêt se porte sur la tradition de Liechtenauer, ainsi que sur l’étude de manuscrits plus “excentriques” ou individuels, en particulier le Kölner Fechtbuch, Hugo Wittenwiler, et le ms. I.33. Quelques-unes de mes transcriptions et interprétations sont disponibles en ligne sur schwertfechten.ch. Je suis actuellement président de la Fédération Suisse des Arts Martiaux Historiques Européens.

Atelier:
Travail de jambes et géométrie dans le I.33


 

Olivier Dupuis (FR)

Olivier Dupuis a découvert le combat à l’épée en 1992 dans le milieu de la reconstitution historique. En parallèle il s’initie à la canne de combat dont il devient professeur en 2004. Sa rencontre avec les AMHE s’effectue en 1999 avec l’accès à certaines sources par internet. Il est enthousiasmé par l’extraordinaire variété des disciplines permettant une perpétuelle remise en question. Depuis 2001 il intervient dans de nombreux stages en France et à l’étranger sur des sujets aussi variés que le bâton, l’épée / bocle, la hache d’arme, la hallebarde, la grande pique, l’épée à deux mains, la rapière XVI et XVIIe ou le messer. Il enseigne régulièrement à Strasbourg au sein de l’ELSAMHE où il vise à former ses élèves à l’autonomie dans l’étude des AMHE.

Ateliers:
Application du discours de François Dancie pour bien tirer de l’épée seule et de l’épée et poignard
Etude de l’art du combat au bâton selon Joseph Swetnam


 

Jessica Finley (USA)

Jessica Finley est l’auteure de Medieval Wrestling : Modern Practice of a 15th Century Art, publié en 2014 par Freelance Academy Press, et son ouvrage sur la lutte médiévale se retrouve également dans la collection “In the Service of Mars”, une sélection de documents sur les arts martiaux historiques du même éditeur. Elle a reçu la distinction de “meilleure recherche ou interprétation” des HEMA Scholar Awards en 2015 pour son livre. Ses activités indépendantes dans le domaine du textile incluent le vêtement masculin irlandais du XVIe siècle, mais se concentrent actuellement sur les tissus du XVe siècle. Jessica étudie l’escrime et les arts martiaux médiévaux depuis plus d’une dizaine d’années, fondant une école proche de chez elle en Géorgie du Nord (Ritterkunst Fechtschule) et continue de publier sur son blog sous ce même nom. Jessica est fréquemment instructrice dans des évènements internationaux d’Arts Martiaux Historiques Européens.

Ateliers:
12 éléments principaux : les Hauptstücke en théorie et en pratique
Une base solide :  la lutte en jeu et sérieusement


 

Julia Gräf (DE)

Julia Gräf a commencé l’escrime historique en 2008 avec Hammaborg puis Dimicator. Depuis le début, son arme préférée est l’épée et bocle, mais elle étudie aussi l’épée longue et la faucille. Depuis son déménagement à Karlsruhe en 2001, elle enseigne régulièrement l’épée et bocle au sein du groupe Gladiatores Karlsruhe. En tant qu’archéologue, elle se passionne également pour le contexte historique du Ms. I.33 et essaye d’incorporer ses recherches sur les modèles de mouvements, les mentalités, et l’habillement dans sa pratique de l’escrime.

Atelier:
Gagner le liage


 

Ferenc Hucker (HU)

Salut, je suis Ferenc Hucker, pratiquant d’AMHE depuis 9 ans. J’ai commencé avec Ars Ensis à Budapest, dont je suis toujours membre, mais je m’entraîne actuellement avec HADU à Zürich. Mes « styles » préférés à l’épée longue sont Joachim Meyer, Fiore dei Liberi, et les enseignements de Girard Thibault appliqués à l’épée longue.

Atelier:
Les roses de Meyer


 

Daniel Jaquet (CH)

Daniel Jaquet est un chercheur en art martiaux historiques européens (docteur, Université de Genève). Outre ses recherches, il pratique les AMHE depuis 2005 et il a présenté des ateliers dans des rencontres internationales en Europe et aux Etats-Unis depuis 2007. Il est spécialisé en combat en armure (XVe-XVIe s.). Il est une figure fondatrice de la Fédération Suisse pour les Arts Martiaux Historiques Européens (SWISS HEMA), et de la Fédération Internationale des Arts Martiaux Historiques Européens (IFHEMA). Il est actuellement éditeur du journal scientifique Acta Periodica Duellatorum et président de la Société pour les Recherches en Arts Martiaux Historiques Européens (SHEMAS).

Atelier:
Le dussack selon Joachim Meyer (1570)


 

Jens Peter Kleinau (DE)

Jens P. Kleinau est instructeur pour les armes à une main et les combinaisons d’armes à une main à Zornhau, en Allemagne. Son chemin dans les arts et sports martiaux a commencé en 1973 avec l’escrime olympique. Depuis, il a étudié plusieurs arts martiaux, avec quelques principalement liées aux blessures résultant de ce type de loisir. Ses principaux domaines d’intérêt ont été l’escrime et le karaté Shotokan (Risto Kiiskilä). Il est toujours impliqué dans le Wing Chun (Richard Cole, lignée Leung Ting), les arts martiaux historiques (Torsten Schneyer et beaucoup d’autres), et plus récemment dans le Taijiquan (lignée Yang Style). Il est membre de Zornhau depuis 2005 et rejoint en 2009 un deuxième club d’AMHE nommé Stahl auf Stahl (Francfort, Allemagne). En 2013, il fonde l’association des Nouveaux Marxbrüder à Francfort, et en 2016 il commence à enseigner à Fechtfabrik dans la même ville. Il est un instructeur recherché lors d’événements ou d’ateliers internationaux car il réduit sa participation à seulement quelques-uns par an. Ses sujets d’enseignement préférés sont le Langes Messer (long couteau), l’épée et bouclier, le bouclier et lance. Jens P. recherche, transcrit, traduit et interprète les livres de combat du Moyen Âge et de la Renaissance et publie dans son blog renommé http://talhoffer.wordpress.com. Dans le cadre de l’équipe Zornhau, il mesure et manipules des armes et boucliers originaux et publie les données sur le site internet du club. Pour élargir son horizon et assurer la qualité de son travail, il est en échange constant avec d’autres experts (en utilisant principalement les 3 lettres “jpk”  ou un nom de plume correspondant à cet acronyme comme “Johann Paulus Kal” sur Facebook).

Atelier:
Se battre comme un garde du corps


 

Christophe Le Millier (ESP)

Né en France en 1980, j’ai débuté l’escrime moderne à l’age de 6 ans. J’ai continué a pratiquer jusque récemment, dans divers clubs et pays, participant aux compétitions aux niveaux régional et national. Après quelques essais d’escrime théâtrale, j’ai découvert l’escrime historique en 2003 au sein du groupe Zornhau en Allemagne, pratiquant principalement l’épée longue et la dague. J’ai passé quelques année en Chine, ce qui ne laissa pas beaucoup de possibilité de s’entraîner, mais permit de découvrir d’autres manières de faire et de voir les choses. En rentrant en Europe en 2011, j’ai rejoint l’Associacion Catalana d’Esgrima Antigua (ACEA) à Barcelone, où j’ai notamment commencé à étudier la Verdadera Destreza. En 2014, j’ai joint le groupe Gagschola à Genève, pratiquant surtout l’épée longue et la lutte. J’ai eu l’occasion de faire découvrir la Verdadera Destreza en Suisse en y tenant plusieurs ateliers. Bien que l’épée longue et la rapière soient les armes les plus utilisées, je suis aussi amateur de l’escrime des 18 et 19e siècles, au fleuret, sabre ou canne. Depuis peu, je vis de nouveau à Barcelone.
 

 

Thomas Lobo (FR)

Thomas Lobo pratique les Arts Martiaux depuis l’enfance et développe sa passion pour l’histoire à l’adolescence. La fusion des deux s’opère en 2006 lorsqu’il découvre les AMHE. Dès lors, il pratique et s’intéresse à plusieurs systèmes de combats anciens : viking, celte, romain, I.33, Liechtenauer, etc. En 2013, il a l’occasion d’orienter sa vie professionnelle pour devenir enseignant en escrime. En 2015, il créait la société Black Armoury avec un ami. Aujourd’hui, il partage son temps entre Black Armoury, ses responsabilités au sein de la FFAMHE, et son association AMHE – AURA Combat Historique (94 membres 1 an après sa création). Il est également compétiteur en AMHE, et participe en cette année 2017 à Longpoint (USA) ainsi qu’à la Dutch Lion Cup (NED).

Atelier:
Epée Longue – Lecture de l’adversaire, construire son Attaque


 

Jay Maxwell (GB)

Jay Maxwell étudie et pratique les arts martiaux historiques depuis 2004, enseignent dans plusieurs évènements en Europe, et se distinguant à plusieurs reprises lors de tournois internationaux. Jay se concentre sur l’étude de l’épée de côté (sidesword) italienne, et développe un intérêt pour les sources sur la rapière de transition précoce et tardive. Il a également étudié et enseigné l’usage de la backsword et de la smallsword.

Atelier:
La rapière tranchante


 

Jerzy Miklaszewski (POL)

Jerzy Miklaszewski est un instructeur d’AMHE de Pologne. Avec plus de 20 ans d’expérience en arts martiaux, il a réalisé des ateliers dans le monde entier (plus de 14 pays). Ses sujets de recherche couvrent plusieurs systèmes (ms I.33, épée à deux mains ibérique, tradition de Joachim Meyer), mais sa spécialité est le sabre polonais historique (Szabla), qu’il promeut en coopération avec de nombreuses institutions dans le monde entier. Jerzy développe ce système complexe au travers de recherches systématiques sur différentes thématiques liées à l’histoire et à la culture polonaises.

Ateliers:
L’héritage d’Auguste II, une influence occidentale sur l’escrime polonaise tardive
Frappes croisées et épées à deux mains, une connexion extraordinaire


 

Aurélien Nouvion (FR)

Aurélien Nouvion est le co-fondateur du groupe français Ex Machina, créé en 2013, où il étudie des systèmes avec épée et bouclier, principalement épée et écu et I.33. Son appétit grandissant pour les AMHE lui a fait découvrir à quel point il est enrichissant de combiner recherches historiques précises et combats. Quand la recherche et la pratique lui laissent un peu de temps libre, il s’investit dans la FFAMHE et l’organisation d’événements thématiques tels que le I.33 Collegium à Reims.

Atelier:
Escrime commune et enseignements du prêtre dans le I.33


 

Harald Winter – INSTRUCTEUR SURPRISE

Harry a commencé les AMHE en 1999 chez les “Liechtenauer Fechter” ou “Dreynschlag”. Depuis 2001, il est l’instructeur principal et l’initiateur de la reconstruction des techniques de “l’école allemande” du XVe siècle. En 2002 il commence sa première transcription du Codex Wallerstein et peu après poursuit avec le manuscrit de Sigmund Ringeck et Peter von Danzig. La même année, il est invité à enseigner en France (Dijon DTE) t Allemagne (Ochs). Il est également à l’origine du “Dreynevent”, qui est devenu l’un des plus gros -voire le plus gros- évènement d’AMHE en Europe. En 2004 il fonde avec trois autres clubs la Fédération Autrichienne d’escrime historique de laquelle il est président jusqu’à sa retraite en 2015. En 2010 il entame l’initiative IFHEMA qui est devenu la première association européenne d’AMHE en 2014 lors du Dreynevent. Il a aussi été membre du comité jusqu’à sa retraite en 2015. L’IFHEMA a pour le moment 10 états membres. Lors des 17 dernières années, il poursuit sa passion, s’entraînant et enseignant principalement l’épée longue allemande, la dague allemande et l’épée et bocle de Lignitzer. L’arme préférée de Harry est la dague et il cherche à améliorer chaque jour ses capacités et connaissances sur cette arme. En 2015, Harry a décidé de faire un break dans les AMHE et s’est retiré de tous ses mandats pour mettre l’accent sur d’autres aspects de sa vie. Dès lors, son principal intérêt est sa formation comme ténor classique.

Atelier: Codex Wallerstein – Dague – pourquoi et comment cela marche