Règles du Tournoi – Fechtfeder Mixte

1. Présentation

Le Swiss Blades est un événement international dédié aux Arts Martiaux Historiques Européens qui s’articule durant un week-end d’août, autours d’ateliers, de conférence, de combats libres et d’une zone de compétition. La partie tournoi est ouverte à 36 personnes sans catégorisation de genre et dure du samedi (poules) au dimanche (éliminations).

Les participant-e-s sont encadré-e-s par une équipe de juges et d’arbitres subordonné-e-s à un bureau mis sur place pour l’occasion.

Les combats se déroulent dans un des trois salles de sport, préalablement balisée par nos bénévoles.Des et des rafraichissements seront également mis en place pour le confort des participant-e-s.

2. Organes

2.2. Bureau

Le Bureau est le point de rencontre des différents organes de la compétition. Il est constitué de 1-3 personnes. Le Bureau est responsable :

  • Des juges et arbitres
  • D’établir les poules
  • D’établir les tableaux d’élimination
  • De gérer le classement
  • De gérer le temps de chaque phases (poules, éliminations).
  • D’annoncer le classement sur un tableau d’affichage

2.3. Juges

Les juges sont responsables :

  • Des arbitres
  • Des combattant-e-s
  • De valider les points
  • D’attribuer des avertissements
  • De surveiller le chronomètre
  • De commencer, interrompre ou arrêter un combat

2.4. Arbitres

Les arbitre sont responsables :

  • Des combattant-e-s
  • D’informer le/la juge
  • De calculer les points

2.5. Combattant-e-s

Les combattant-e-s sont réparti-e-s aléatoirement dans des poules de 5 à 6 personnes. Ils/Elles sont guidé-e-s par les arbitres et le/la juge.

3. Zone de combat

Les tours de poule puis les tableaux éliminatoire T16 et T8 auront lieu dans la salle 3. Les combattant-e-s peuvent laisser leur matériel dans cette salle durant toute la journée du samedi, mais veillent laisser de la place pour l’atelier qui s’y déroule le dimanche matin. Les demi-finales et la finale se déroulent dans les trois salles intérieures, assemblées pour l’occasion avec des gradins.

3.1. Terrain

Le terrain pour les combats à l’intérieur de la salle est balisé avec des cônes. Les combattant-e-s et le public sont prié-e-s de ne pas empiéter sur le terrain ou à ses abords immédiats lorsqu’un combat se déroule, ainsi que de ne pas déposer de matériel à proximité.

Les arbitres observent et signalent les sorties de terrain selon les modalités suivantes :

  • Sortie involontaire d’un seul pied, suivie d’un retour dans le terrain : pas d’interruption du combat.
  • Sortie involontaire des deux pieds : interruption du combat et replacement des combattant-e-s au milieu du terrain.
  • Sortie volontaire des deux pieds (soi-même ou l’adversaire) : interruption du combat et avertissement (carton jaune) pour le/la combattant-e fautif/ve.

4. Matériel

4.1. Obligatoire

  • Fechtfeder
  • Masque et protection occipitale
  • Veste
  • Gants renforcés
  • Coquille (hommes)
  • Plastron (femmes)
  • Chaussures fermées

4.2. Conseillé

  • Plastron (hommes)
  • Gorgerin
  • Protections de jambes
  • Protection dorsale
  • Protections d’avant-bras

4.3. Contrôle du matériel

Le bureau et les juges procèdent à une vérification du matériel de tou-te-s les combattant-e-s avant le début de chaque poule et lors de chaque étape de la phase d’élimination et se réservent le droit de refuser tout matériel (armes ou protections) qui présenterait un problème de sécurité.

5. Phases

5.1. Tour de poules

Le tour de poules a lieu le samedi et est constitué au maximum de 6 poules réunissant chacune jusqu’à 6 combattant-e-s. Une poule correspond donc à un total de 15 combats au maximum. Avant et après sa poule, le/la combattant-e est libre de participer aux ateliers de l’événement.

5.2. Tour d’élimination

Le tour d’élimination a lieu le dimanche et est constitué d’un tableau de 16 incomplet. Le nombre de qualifié-e-s dépend du nombre total de participant (maximum 20% d’éliminé-e-s).

6. Règles pour combattant-e-s

6.1.    Fair-Play et esprit sportif

Il est attendu de tous les combattant-e-s une attitude responsable, honnête et sans volonté de nuire à l’intégrité des personnes, animaux et objets lors de la compétition. Il est notamment demandé de limiter les manifestations physiques ou sonores pouvant occasionner une gêne pour l’adversaire ou les arbitres (cris, gestes vindicatifs, etc.). Les arbitres et les juges sont habilité-e-s à interrompre momentanément un match afin de ramener le calme, et peuvent également sanctionner à leur appréciation tout comportement jugé inapproprié.

6.2.    Appel des combattant-e-s

Le Bureau procède à l’appel des combattant-e-s 15 minutes avant le début de la poule qui leur a été attribuée Chaque participant-e reçoit sa poule avec les horaires à l’avance par e-mail.

6.3.    Préparation

Les combattant-e-s se rendent sur leur zone de combat et sont coordonné-e-s par les juges. L’ordre des combats est donné par les juges. Chaque combattant-e-s est tenu-e d’être prêt-e avant l’appel du/de la juge pour son prochain combat.

6.4.    Combat

Le combat est dirigé par le/la juge en présence de 2 à 4 arbitres. Le/la juge lance et arrête le combat, et comptabilise les points en fonction de 7 critères avec l’aide des arbitres si nécessaire. Les juges et arbitres présent-e-s sont spécifiquement entrainé-e-s pour ce tournoi.

6.4.1. Zones de contact

Zones autorisées :Tête, Bras, Mains, Torse, Abdomen, Jambes

Zones interdites : Nuque, Dos, Entre-jambes, Chevilles, Pieds

Touche à la tête : Nécessite 3 critères pour avoir 1 point

Touche au corps : Nécessite 4 critères pour avoir 1 point

6.4.2. Critères

  • Échanges : Combinaison de mouvements avec l’adversaire avant d’atteindre la cible
  • Liages : Contact prolongé avec la lame adverse et travail au fer
  • Style : Qualité du geste sur la base de la fluidité, de la stabilité de la posture, de la coordination et de l’initiative.
  • Force : Utilisation adaptée de la force pour atteindre l’adversaire.
  • Vitesse : Rapidité d’exécution, pas de précipitation.
  • Distance : Gestion de la distance pour atteindre son adversaire. Cela inclut également la notion de retraite après avoir porté un coup : en cas d’afterblow, ce critère ne peut pas être considéré comme rempli pour le premier coup porté.
  • Feinte : Maîtrise de l’intention afin de toucher dans la deuxième action

6.5.    Corps à corps

Les clés, projections et soumissions ne sont autorisées qu’avec l’accord préalable des deux combattant-e-s sous réserve que les deux protagonistes soient dans la même catégorie de poids (max 10 Kg d’écart).

Les percussions à mains nues sont interdites. Les coups de pommeau sont autorisés, avec une force raisonnable.

Dans le cas d’un passage en lutte, le point est obtenu par la maîtrise de l’adversaire au sol ou debout, c’est-à-dire une situation où l’un-e des combattant-e-s est dans une position qui lui permet de porter un coup à l’autre, qui n’est pour sa part plus en mesure de se défendre. Dans cette situation, et pour des raisons de sécurité, il n’est pas nécessaire de porter le coup pour obtenir le point.

Les coups de pommeau sans entrée en lutte ne rentrent pas dans la catégorie corps-à-corps et sont autorisés et jugés selon les sept critères pour accorder le point.

6.6.    Double touche

Une seule double touche est tolérée par combat en phase de poule. Le point peut être acquis par chacun si les critères sont atteints. Les doubles touches suivantes ne comptent pas et entraînent, pour chacune, 1 point de pénalité pour la phase éliminatoire ce qui peut donc engendrer un score initial négatif. Au début de chaque match éliminatoire, les pénalités des deux combattant-e-s sont calculées et la différence entre les deux détermine le score de départ, avec un maximum de -5 points. Lors de la finale (places 1-2 et 3-4), une seule double touche est tolérée ; les suivantes ne sont pas comptabilisées.

6.7. Avertissements

Les juges peuvent donner des avertissements aux combattant-e-s en cas de non-respect du règlement ou d’attitude pouvant nuire au bon déroulement du tournoi. Les avertissements ne sont valables que sur la durée d’un combat. Les sanctions peuvent cependant s’étendre.

  • Premier avertissement : Carton Jaune = Ce n’est pas bien ! L’obtention de deux cartons jaunes dans le même match provoque un carton rouge ; les cartons jaunes successifs également.
  • Deuxième avertissement : Carton Rouge = En phase de poule : une pénalité de -3 points pour le premier combat de la phase éliminatoire (cumulable). En phase éliminatoire : une pénalité de -3 points pour le combat suivant. Ces pénalités s’additionnent à celles obtenues pour les doubles touches. Lors de la finale : un pénalité de -3 points immédiatement.
  • Troisième avertissement : Carton Noir = Fin du combat et exclusion du tournoi.

Le Bureau est habilité à donner un carton rouge ou noir sans autre avertissement préalable. Selon la gravité du cas, l’organisation se réserve le droit d’exclure la personnes fautive de l’événement et peut lui en interdire l’accès lors des éditions suivantes.

6.8.    Durée et score

En phase de poule et jusqu’aux quarts de finale compris (Tableau de 8), le combat est limité à 3 minutes et à 5 points.

Les demi-finales et les finales se déroulent en 10 points et le temps est limité à 5 mn. Les combats peuvent commencer avec un score négatif en raison des pénalités (doubles touches, carton rouge).

Ces critères sont valables au premier des deux termes atteints. Si les combattant-e-s sont à égalité et que la dernière touche est une double valable (soit la première du combat), elle n’est pas comptabilisée. Si le combat s’achève à la fin du temps, la victoire revient à celui ou celle qui comptabilise le plus de points (victoire 4 à 3 par exemple). Si les combattant-e-s sont à égalité à la fin du temps, la victoire est déterminée par une mort subite.

Mort subite : une seule touche gagnante (les doubles ne comptent pas). Si au bout de 30 secondes, personne n’a touché, la victoire revient à celui ou celle qui a remporté le tirage au sort effectué avant le début de la mort subite.

 

7. Statistiques

Les données statistiques de ce tournoi sont susceptibles d’être utilisées à des fin d’amélioration ou dans le cadre de travaux liés aux AMHE. Si tel est le cas, les données seront intégralement anonymisées.